Pourquoi Jean MELANT, closier à Saint-Germain-des-Prés (49), est fils de Nicolas

Dans son acte mariage avec Louise BOURMANCÉ le 20/02/1691 à Champtocé-sur-Loire (49) comme souvent à cette période aucun parent ni aucun témoin n’est cité.

7 filles

Dans ces cas de figure, on se retourne vers les enfants pour tenter d’en apprendre davantage. Jean MELANT et Louise BOURMANCÉ ont donné naissance à 7 filles toutes baptisées à Saint-Germain-des-Prés (49) entre 1692 et 1705 : † Louise, Marguerite, † Louise, Jeanne, Louise, † Renée et † Marie. La répétition d’un même prénom n’est pas une bizarrerie mais le réemploi habituel de celui de l’enfant précédemment disparue et en l’occurrence également celui de la mère. En effet, sur leurs 7 filles, seules Marguerite, Louise (3e du nom) et Jeanne ont passé le cap des 2 ans ½ et atteint l’âge adulte. Mais même prématurément enlevés à la vie, certains nouveaux nés peuvent encore parler des siècles après et nous guider.

Les parrains et marraines à pister

Parmi les parrains et marraines des 7 filles de Jean MELANT et Louise BOURMANCÉ il y a :

  • Nicolas MELANT, parrain de Marguerite
  • Marguerite MELANT, marraine de Marguerite
  • René MELANT, parrain et cousin germain de Louise (3)
  • Françoise LAMBERT femme de Nicolas MELANT, marraine et tante de Louise (3)
  • René GIRARDIÈRE, parrain de † Renée
  • Marguerite MELANT, marraine et cousine germaine de † Renée

Au passage, on notera qu’aucun BOURMANCÉ n’est jamais cité. Mais pour la branche paternelle, il est d’ores et déjà permis de donner un frère à Jean : Nicolas MELANT époux de Françoise LAMBERT. Ce couple s’est marié le 20/05/1692 à Champtocé-sur-Loire en présence de… Jean MELANT, frère de l’époux. Nicolas se mariera encore deux fois, avec Marie VALUCHE, le 04/05/1706 à Champtocé-sur-Loire, à nouveau en présence de Jean MELANT mais aussi René MELANT tous deux frères de l’époux et enfin avec Jacquine PANTERNE, le 09/01/1708 à Champtocé-sur-Loire, seulement en présence de Jean MELANT, frère. Voilà donc une fratrie : Jean, Nicolas et René les MELANT. C’est probablement Nicolas qui est le parrain de Marguerite.

Tonton René ?

Parmi les familles MELANT de l’époque et du secteur un certain René MELANT a épousé Marguerite BELIN le 30/06/1976 à Saint-Germain-des-Prés. Une chance, ce mariage est filiatif : René est fils mineur de Nicolas MELANT et Perrine PRESLE (voire PESLIER). Par ailleurs un frère est cité à ce mariage : Pierre MELANT.

Plus intéressant encore sont les enfants de René MELANT et Marguerite BELIN parmi lesquels Marguerite et Barthélemy. Marguerite épousera René GIRARDIÈRE le 01/07/1704 à Saint-Germain-des-Prés, y est cité Nicolas MELANT, oncle. Bingo ! Ces époux ne seraient-ils pas tout bonnement les parrain et marraine de la petite † Renée MELANT fille de Jean et Louise BOURMANCÉ baptisée l’année précédente ? Barthélemy, baptisé le 24/08/1692 à Saint-Germain-des-Prés a pour marraine Françoise LAMBERT, femme de Nicolas LAMBERT. Rebelote !

Des frères (au moins consanguins)

Ainsi grâce au tonton René et ses enfants Marguerite et Barthélemy, on sait que Jean, Nicolas et René les MELANT sont fils de Nicolas. Toutefois pour l’heure, rien ne dit qu’ils ont la même mère (Perrine PRESLE ou PESLIER), l’écart d’une quinzaine d’année entre le mariage de René avec Marguerite BELIN et ceux de ces frères pourrait laisser entendre l’existence de deux lits. Jean MELANT fini ses jours à la métairie du Bon Conseil à Saint-Germain-des-Prés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *